impact carbone

Un aperçu des principales catégories que recouvre l’investissement responsable

08 octobre 2019

La Française s’est saisie de l’Investissement Responsable (IR) et en a été un acteur actif depuis des années. Alors que ce concept initialement de niche est en passe de devenir mainstream, il est aujourd’hui important de bien le comprendre ce qui ne va pas toujours de soi. A cet effet voici un bref aperçu des principales catégories de l’IR :

L’IR en lien avec la composition d’un univers d’investissement
Les exclusions éthiques dont le but est d’aligner les valeurs personnelles avec ses investissements en excluant certaines activités de son univers d’investissement comme le tabac, l’alcool, le jeu, l’armement, l’énergie nucléaire, les OGM, les tests sur les animaux, etc. Appelé également screening négatif, il repose sur des contraintes de nature subjectives,
représente la plus ancienne forme de l’investissement responsable et correspond souvent à des mandats de clients de type fondations, organisations religieuses ou family offices.
Les exclusions normatives. A l’opposé de la nature subjective des exclusions éthiques, les exclusions normatives reconnaissent que certaines valeurs sont devenues universelles, acceptées par la société au sens large, et mises en œuvre par les gouvernements. Ce sont par exemple les exclusions des armes controversées ou celles liées au Pacte Mondial des Nations-Unies. Elles sont devenues la base de beaucoup de politiques d’investissement de sociétés de gestion et sont mises en œuvre à l’aide de données et/ou scores ESG en vue d’éliminer un risque.

L’IR en lien avec la sélection des investissements individuels
L’intégration ESG permet d’accéder à plus d’informations afin de prendre des décisions d’investissement en intégrant des données non-financières. En général ces données sont classées par enjeux Environnementaux, Sociaux ou de Gouvernance (ESG). Cette approche peut être mise en œuvre via des règles (quant) ou être discrétionnaire (stock picking) ou en utilisant les deux à l’instar des gérants actifs de La Française qui profitent de nouvelles sources de données et cadres analytiques. L’intégration ESG traduit des facteurs risques- rendement non financiers en performance d’investissement.
L’engagement actionnarial comprend le vote actif en assemblées générales et l’engagement auprès des sociétés détenues. L’engagement sur des facteurs ESG a été repris dans de nombreux Codes de Gouvernance dans le monde et fait partie de la panoplie des outils à la disposition de gérants actifs comme La Française. Il est promu par les PRI*.
L’investissement thématique durable. L’investissement thématique ne date pas d’hier. Les stratégies de construction de portefeuille bâties autour d’un thème environnemental ou social sont considérées comme des investissements thématiques ESG ou durables.
L’impact investing ou investissement à impact est une catégorie historiquement réservée au private equity et à la philanthropie. Dans ce cas la préservation du capital n’est pas toujours un pré-requis afin de pouvoir générer un impact social ou environnemental. Les ODD** ont ouvert
le débat pour élargir cette définition à des investissements permettant de générer également de la performance financière. Ce type d’investissement va plus loin que les deux précédents puisque les impacts sur l’environnement ou la société doivent être intentionnels et mesurés.
Ces catégories ne sont pas mutuellement exclusives. En fait, la plupart des produits d’Investissement Responsable incorporent plusieurs catégories à l’image de notre stratégie actions Carbon Impact. Les indications données par la politique d’investissement d’un produit permettent de déterminer à quelle catégorie(s) principale(s) d’IR se rattachent celui-ci.

Télécharger stratégie et durabilité

* A Principles for Responsible Investment ou Principes de l’Investissement Responsable
** ODD : Objectifs du Développement Durable proposés par les Nations Unies en sept 2015

Impact Carbone